Les clés de la banque Particuliers

Les clés de la banque Particuliers, retour à l'accueil

Savoir utiliser les moyens de paiement

En grandissant, l'enfant va avoir accès à des moyens de paiement. Vous pouvez lui montrer comment ils s'utilisent et les précautions à prendre.

Quel moyen de paiement lui est accessible ?

Sans compte ni livret, l'enfant peut utiliser une carte prépayée (rechargeable ou non), que vous aurez créditée pour lui d'un certain montant. Son usage (retraits et paiements) est ainsi forcément limité au montant disponible sur la carte.
Selon les cas, d'autres options sont possibles (paiement sur internet autorisé ou non, plafond d'achat et de paiement personnalisé par semaine, suivi des dépenses...).
Elle est fournie avec un code confidentiel : elle a la même valeur que de l'argent liquide, il faut donc en prendre soin de la même façon.

Avec un livret d'épargne, il peut, à partir de 12 ans et avec votre accord, disposer d'une carte de retrait pour récupérer de l'argent liquide et payer ses dépenses. La plupart du temps, le retrait est plafonné à un montant hebdomadaire que vous pouvez fixer, par retrait et en cumul par semaine.

A partir de 16 ans et avec votre accord, il peut faire fonctionner un compte bancaire à son nom sous votre responsabilité, disposer d'une carte de retrait aux distributeurs de billets (DAB) de la banque ou une carte à autorisation sysmatique qui lui permettra de payer chez les commerçants. Parfois, il pourra réaliser des virements et disposer d'un chéquier.

Retour haut de page

Quelles précautions doit-il prendre ?

Selon la dépense (montant et lieu), certains moyens de paiement sont plus adaptés que d'autres : on ne paie pas de la même manière un croissant à la boulangerie qu'un scooter chez un concessionnaire.

Vous pouvez sensibiliser votre enfant aux bons gestes en matière de sécurité comme de suivi budgétaire.

Pour les espèces :

  • compter précisément l'argent qu'on doit payer,
  • vérifier systématiquement la monnaie rendue, les erreurs sont fréquentes.

Pour la carte, au restaurant, au distributeur de billets ou chez un commerçant, etc. :

  • vérifier que le montant que l'on paie est bien celui que l'on doit (sur le terminal et sur le ticket)
  • composer son code à l'abri des regards,
  • cacher le clavier avec son autre main,
  • ranger la carte dans un endroit sûr,
  • toujours savoir où elle est.

D'une manière générale, on doit garder le ticket de caisse et le ticket de carte bancaire :

  • pour vérifier l'opération et ensuite la pointer sur son relevé de compte,
  • au cas où un échange ou un remboursement serait nécessaire.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre