Les clés de la banque Particuliers

Les clés de la banque Particuliers, retour à l'accueil

Qu'entend-on par éducation financière ?

Pour pouvoir prendre des décisions éclairées, il faut avoir un certain nombre de connaissances, de compétences et de conscience. Alors quelles notions aborder avec ses enfants ?

Qu'est-ce que l'éducation financière ?

L'éducation financière selon la définition de l'OCDE, c'est donner :

  • des connaissances et la compréhension des concepts et des risques financiers,
  • des compétences, la confiance en soi,
  • pour prendre des décisions financières éclairées,

C'est aussi améliorer le bien-être financier des individus et de la société, et leur permettre de participer à la vie économique.

Retour haut de page

La valeur et le prix

La différence entre valeur et prix est une notion à transmettre aux enfants ; la valeur peut ainsi être affective, historique, commerciale...

Voici quelques exemples pour l'illustrer :

  • rien n'est gratuit : l'électricité, l'eau chaude, etc.,
  • chaque chose a un prix plus ou moins élevé, il faut donc plus ou moins d'argent pour l'acheter,
  • la valeur qu'on donne aux choses ne correspond pas toujours à leur prix. La voiture familiale est sûrement plus chère qu'un paquet de bonbons mais elle a sûrement moins de valeur que son doudou,
  • tout ne s'achète pas, (la santé par exemple) tout n'a pas un prix.

Retour haut de page

La monnaie

L'enfant peut se familiariser avec l'argent, pièces et billets, en participant aux courses. Il découvrira les différentes faces et leurs valeurs. C'est l'occasion de lui expliquer que l'argent n'a pas toujours existé, qu'avant on procédait par échanges (troc).

A un enfant plus grand, on pourra expliquer :

  • que plusieurs pays ont décidé d'avoir une monnaie commune (l'euro),
  • que dans les autres pays, la monnaie est différente,
  • que les monnaies n'ont pas toutes la même valeur.

Pour les autres moyens de paiement, il vaudra mieux attendre que l'enfant soit en âge d'avoir une carte bancaire et un compte d'épargne (en général vers 12 ans).

Retour haut de page

Les revenus et les dépenses

Dans notre société de consommation, les dépenses sont quotidiennes (alimentation, loisirs, transport, etc.). Pour y faire face, il est nécessaire d'avoir des revenus. Le travail est le plus souvent la première source de revenus. Même s'il en existe d'autres comme les rentes, les loyers, les intérêts ou les dividendes de placement, les héritages etc.

Il existe des dépenses prioritaires (alimentation), des dépenses obligatoires (loyer), des dépenses accessoires ou de loisir. Certaines dépenses engendrent de nouvelles dépenses : un scooter nécessitera assurance, carburant, etc.

Il est donc utile de planifier ces dépenses et de les prioriser.


A savoir

L'étude PISA 2015 révèle en 2017 qu'en moyenne, dans les pays de l'OCDE ayant participé à l'enquête 64 % des élèves gagnent de l'argent dans le cadre d'une activité formelle ou informelle, notamment en travaillant en dehors du temps scolaire ou en occupant un emploi informel occasionnel.

Retour haut de page

L'épargne et le crédit

Quand il s'agit de faire une dépense et qu'on n'a pas assez d'argent, deux solutions sont possibles :

  • économiser et différer ainsi l'acte d'achat
  • emprunter en achetant tout de suite.

Les conséquences, notamment le coût, sont alors bien différentes.
L'enquête Pisa 2015 révèle que le plupart des jeunes de 15 ans il vaut mieux privilégier les économies.

Retour haut de page

La sécurité

Que ce soit pour ses paiements, Internet ou les applications mobiles, l'OCDE insiste sur la nécessité d'éduquer les jeunes aux réflexes de sécurité : courriels frauduleux, tentatives d'escroquerie...

La sécurité est l'affaire de tous, tous doivent être sensibilisés aux risques et à leur prévention.


A savoir

Selon les études :

  • à 5-6 ans, la notion d'argent est complexe, l'enfant n'est pas capable d'évaluer la valeur commerciale et pense qu'il suffit de se servir au distributeur de billets ;
  • à 7-8 ans, l'argent a une valeur symbolique et sentimentale, l'enfant pratique surtout le troc ;
  • à 9-10 ans, l'argent a une valeur plus réelle ;
  • à 11-12 ans, l'enfant prend conscience de la valeur économique de l'argent et peut davantage anticiper ou préméditer une action ;
  • à 14-15 ans, il cherche à réaliser des "tâches" ménagères par exemple pour se faire payer.

Source : Etude belge - Centre de Recherche et d'information des Organisations de consommateurs - 2009

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre