Les clés de la banque Particuliers

Les clés de la banque Particuliers, retour à l'accueil

Faire un stage à l'étranger

Avoir une ligne sur son CV, développer des compétences linguistiques grâce à l'immersion dans un pays ou encore se faire la main avant d'embrasser une carrière internationale ... bon nombre de motivations peuvent pousser un jeune étudiant à partir faire un stage à l'étranger.

Le compte bancaire

Si le stage est de courte durée (1 ou 2 ans par exemple), il faut bien sûr conserver votre compte en France.

Informez votre conseiller bancaire de votre projet et faites le point avec lui sur :

  • la gestion par internet,
  • la possibilité de faire des virements, d'utiliser votre carte bancaire là-bas,
  • les services d'assurance et d'assistance médicale à l'étranger dont vous pouvez bénéficier.

Dans la plupart des pays, rien n'oblige l'employeur à vous rémunérer. Si le stage est payé ou indemnisé, vous devez pouvoir l'encaisser sur votre compte. Si besoin vous devrez ouvrir un compte en devises ou en monnaie locale convertible. Votre banque en France a peut-être une correspondante locale. Ouvrir un compte chez elle pourra faciliter la gestion de vos comptes.

Retour haut de page

Rémunération et budget sur place

Selon les pays, la notion de stage peut être très différente. Dans les pays anglo-saxons, le stage est un véritable travail et le stagiaire est un employé. Les réglementations sont ainsi très diverses.

La plupart des pays sont, comme la France, très protecteurs. Une convention de stage doit ainsi être signée entre le stagiaire et l'employeur. La rémunération varie selon les pays d'accueil, le secteur d'activités, la culture d'entreprise, la durée du stage ...

Attention alors au coût de la vie locale. Il peut être très différent de celui de la France, renseignez-vous avant.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre