Les clés de la banque Particuliers

Les clés de la banque Particuliers, retour à l'accueil

L'assurance vie pour sa retraite

Pour préparer votre retraite, l'assurance vie offre de nombreux avantages : grand choix de placement, exonération d'impôt, choix de récupérer un capital ou une rente, au moment de la retraite, transmission d'une partie du capital à la personne de votre choix (enfants, conjoint...)

Avant la retraite

Pendant la vie du contrat d'assurance vie, vous ne recevez pas de revenus : les produits ou les intérêts sont réinvestis immédiatement dans le contrat : intégrés à l'épargne, ils produisent eux-mêmes des revenus.

Vous pouvez placer une somme fixe à un moment donné sur un contrat d'assurance vie : par exemple si vous recevez une prime de votre employeur, vous pouvez en profiter pour la placer sur votre assurance vie. Vous pouvez également effectuer des versements réguliers (mensuels, trimestriels ou semestriels).

Si vous retirez les fonds avant l'échéance des 8 ans, la fiscalité sera plus ou moins intéressante selon la date à laquelle ce rachat est opéré.

Retour haut de page

Au moment de la retraite

A la souscription ou à la fin du contrat (vérifiez bien cet aspect au moment de souscrire votre assurance vie), vous pourrez spécifier comment vous souhaitez récupérer votre argent (type de sortie) :

  • en un versement unique, pour récupérer en une seule fois toutes les sommes investies et les intérêts,
  • en retraits partiels progressifs,
  • en une rente viagère c'est-à-dire versée jusqu'au décès,
  • pour partie en un versement unique, pour partie en rente.

Si vous récupérez un capital à l'échéance, vous devrez choisir :
la déclaration à l'impôt sur le revenu des produits (intérêts et plus values) du contrat,
ou le prélèvement forfaitaire libératoire (PFL). Le taux du PFL dépend de la date à laquelle le rachat est opéré.

Si vous récupérez une rente viagère, celle-ci sera imposable pour partie, en fonction de l'âge auquel vous la percevrez. A partir de 70 ans par exemple, seuls 30% de la rente seront taxés.
Dans tous les cas, en récupérant votre argent (capital ou rente), vous ne bénéficiez pas de l'avantage fiscal concernant la transmission par décès.

Retour haut de page

En cas de décès

Si vous décédez avant le retrait des fonds, que ce décès intervienne avant ou après l'échéance du contrat d'assurance vie, avant ou après votre retraite, c'est votre âge au moment où vous avez versé l'argent sur l'assurance vie, qui déterminera si les capitaux seront transmis aux bénéficiaires avec ou sans imposition :

  • pour les versements que vous avez effectués avant votre 70ème anniversaire : les capitaux sont transmis sans droit de succession jusqu'à concurrence de 152 000 € par bénéficiaire, et au-delà les capitaux sont imposés forfaitairement à 20 %
  • pour les versements que vous avez effectués après votre 70ème anniversaire : les capitaux sont transmis sans droit de succession jusqu'à concurrence de 30 500 € et au-delà, ils sont soumis aux droits de succession standard.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre