Les clés de la banque Particuliers

Les clés de la banque Particuliers, retour à l'accueil

Projet immobilier : établir un plan de financement

Vous avez un projet (acquisition ou construction, éventuellement pour louer, travaux). Vous devez examiner comment vous allez le financer.

Le plan de financement sert à mettre en parallèle toutes les dépenses liées à votre projet et toutes les ressources sur lesquelles vous pourrez compter pour le financer. Il va vous permettre de déterminer le montant que vous devez emprunter et de voir si votre projet est réalisable.

Plan de financement : côté dépenses

Vous chiffrez toutes les dépenses liées à votre projet, sans rien oublier.

Par exemple, si vous voulez acheter un appartement ancien, vous listez :

  • le prix d'achat,
  • le prix des travaux éventuels (peintures, fenêtres à changer, etc.),
  • les travaux prévus ou à prévoir dans la copropriété s'il y a lieu
  • le coût des garanties (frais d'hypothèque par exemple),
  • les frais de notaire...

Retour haut de page

Plan de financement : côté ressources

Vous chiffrez les ressources sur lesquelles vous pouvez réellement compter pour financer ce projet :

  • apport personnel : vous devez par exemple évaluer l'épargne disponible (économies, produit de la vente de biens, don consenti par un proche, etc.)
  • crédit bancaire : vous devez estimer soigneusement votre capacité de remboursement, avant de choisir la ou les formules de crédit.
  • autre crédit,
  • emprunt à la famille, etc.

Attention, vous devrez anticiper de manière raisonnable l'évolution probable de vos ressources et de vos besoins.

Vous pouvez peut-être bénéficier de prêts différents : prêt à 0 % , prêt P.A.S. ou conventionné ... etc. Ils ne sont pas tous cumulables. Certains sont plus avantageux que d'autres, mais tous sont soumis à une réglementation spécifique. C'est généralement votre conseiller bancaire qui vous guidera vers les solutions auxquelles vous pouvez prétendre et qui correspondent le mieux à votre cas particulier.

La banque ne sera pas forcément votre unique prêteur. Vous pouvez éventuellement faire appel à des prêts privés (comme le prêt 1 % employeur par exemple) ou des prêts sociaux (comme ceux de la Caisse d'Allocations Familiales, de votre mutuelle professionnelle ou de votre caisse de retraite...).

Tous ces crédits peuvent venir en complément de votre crédit bancaire.

Retour haut de page

A noter

Au départ, vous n'aurez pas d'éléments très précis. Etablissez néanmoins votre plan de financement avec des chiffres approximatifs. Au fur et à mesure que votre projet prendra corps, vous pourrez les mettre à jour de façon à avoir, au moment de vous engager, une idée très précise de la façon dont votre projet sera financé.

Il est prudent de garder un peu d'épargne de côté et de ne pas tout mettre dans l'apport personnel.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris