Les clés de la banque Entrepreneurs

Les clés de la banque Entrepreneurs, retour à l'accueil

Le découvert autorisé

Le découvert autorisé est adapté à un besoin de trésorerie récurrent ou à une situation exceptionnelle : lorsque les délais de paiement accordés à vos clients entraînent des décalages de trésorerie sur plusieurs semaines ou si votre magasin ferme pour travaux et qu'il faut régler les salaires. Il vous permet d'être débiteur, régulièrement ou en permanence, sur une durée plus longue que la facilité de caisse.

Le principe du découvert autorisé

Le découvert autorisé est une forme de crédit utilisable sur de courtes durées.
Ce crédit doit être autorisé par la banque, avant d'être utilisé. C'est-à-dire que la banque vous a précisé, au préalable ses conditions d'utilisation en durée, en montant et en taux d'intérêt.
La durée d'utilisation est généralement fixée à 1 an maximum sans minimum d'utilisation. Vous pouvez donc utiliser votre découvert seulement quand vous en avez besoin, dans les limites de l'autorisation et ainsi économiser des frais financiers ou éviter le risque de rejet d'opérations.
C'est le cas de certaines activités cycliques qui nécessitent d'investir et de payer des charges fixes d'avance et d'attendre pour encaisser des ventes.

Retour haut de page

Les avantages du découvert autorisé

Le découvert autorisé peut vous aider à financer votre cycle d'exploitation, surtout lorsque vos recettes ou vos dépenses ne sont pas étalées régulièrement tout au long de l'année.
Ce type de crédit permet donc de pallier les décalages de trésorerie que vous pourriez rencontrer dans votre activité.
Sa mise en place est simple et son utilisation souple (pas de factures ou d'effets de commerce à fournir à votre banque).

Retour haut de page

Comment mettre en place un découvert autorisé ?

A l'aide des documents comptables que vous lui fournissez (bilan, compte de résultats, tableau de trésorerie, prévisionnel d'activité...), votre chargé de clientèle professionnels procède à une analyse de votre solvabili, de votre chiffre d'affaires, de votre cycle d'exploitation, de votre type d'activité et du besoin de trésorerie.
Sur la base de cette analyse, de vos besoins d'exploitation, du montant des flux de votre activité domicilié dans la banque et du dialogue avec vous, le montant du découvert autorisé est déterminé.
Selon le type de crédit mis en place et les établissements, l'accord et les modalités (durée, montant, coût, garantie) :

  • sont tacites et vous ne signez alors pas de contrat,
  • ou sont précisées dans une offre de prêt que vous signez.

Chaque année, l'examen et l'autorisation doivent être renouvelés.

Retour haut de page

Combien ça coûte ?

La banque se rémunère en percevant :

  • des frais de dossier liés à la mise en place, la modification ou au renouvellement annuel de l'autorisation de découvert,
  • des intérêts débiteurs liés au montant et à la durée d'utilisation du découvert,
  • une commission de plus fort découvert, une commission appliquée à la part non utilisée de ce concours, une commission de confirmation du découvert autorisé et éventuellement une commission d'immobilisation qui rémunère le risque inhérent à une utilisation intensive du découvert autorisé.
  • des frais de modification du montant de ce crédit.

Retour haut de page

La modification ou résiliation d'un découvert autorisé

Le non renouvellement ou la rupture d'un découvert autorisé peut être à votre initiative ou à celle de la banque.

  • Pour mettre fin à un découvert autorisé, il vous suffit d'en informer votre chargé de clientèle professionnels et de rembourser votre éventuel découvert en compte et les intérêts débiteurs dus.
  • Votre banque peut décider de ne pas renouveler un découvert autorisé ou d'y mettre fin de façon unilatérale.

S'il s'agit d'un crédit à durée indéterminée, votre banque vous notifiera par courrier la rupture ou la diminution de ce financement en respectant un délai de préavis de 60 jours.


A noter

En cas de désaccord avec la décision de votre banque, vous pouvez demander un rendez-vous avec votre chargé de clientèle (ou avec le directeur de votre agence). Si l'incompréhension demeure, vous pouvez saisir le médiateur du crédit (0 810 00 12 10 ou mediateurducredit.fr).

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Voir aussi

Mini-guides

Financer ma TPE : les crédits de trésorerie

Pour faire face au décalage entre les rentrées d'argent et les dépenses nécessaires à l'activité de votre entreprise, des solutions existent pour adapter votre trésorerie. Besoin ponctuel d'argent ou situation permanente liée à la nature de votre activité, ce guide vous aide à choisir le crédit de trésorerie adapté à votre situation.

Voir le mini-guide

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre