Les clés de la banque Entrepreneurs

Les clés de la banque Entrepreneurs, retour à l'accueil

La facilité de caisse

La facilité de caisse permet de gérer avec beaucoup de souplesse un décalage ponctuel de trésorerie due à une dépense immédiate ou imprévue (une réparation à effectuer ou une commande urgente) et le règlement d'un client différé.

Le principe de la facilité de caisse

La facilité de caisse est une forme de crédit de trésorerie utilisable sur de courtes durées.
Ce crédit doit être autorisé par la banque, avant d'être utilisé, c'est-à-dire que la banque vous précise au préalable les conditions d'utilisation en durée, en montant et en taux d'intérêt.

La durée d'utilisation est généralement fixée à un quelques jours par mois. Vous pouvez donc utiliser votre facilité pendant une partie du mois, le solde de votre compte devant impérativement redevenir créditeur l'autre partie du mois.

Retour haut de page

Les avantages de la facilité de caisse

La facilité de caisse permet :

  • une grande souplesse dans la gestion de votre trésorerie,
  • de pallier les décalages ponctuels de trésorerie que vous rencontrez dans votre activité en cas de retard de règlement d'une facture client ou lorsque vous devez effectuer une dépense imprévue par exemple.

Retour haut de page

Comment mettre en place une facilité de caisse ?

Votre chargé de clientèle professionnels procède à une analyse de votre solvabilité à l'aide des documents que vous lui fournissez (bilan comptable, compte de résultats, tableau de trésorerie, prévisionnel d'activité...). Il examine votre chiffre d'affaires, le cycle d'exploitation, votre type d'activité et le besoin de trésorerie. Ce sont ces éléments et les échanges que vous aurez avec lui qui permettront de déterminer le montant de la facilité de caisse.
Selon le type de crédit mis en place et les établissements, l'accord et les modalités (durée, montant, coût, garantie) :

  • sont tacites et vous ne signez alors pas de contrat,
  • ou sont précisées dans une offre de prêt que vous signez.

Chaque année, par exemple au moment de la remise de vos documents comptables, votre banque fera le point avec vous sur les conditions d'utilisation de cette facilité de caisse.

Retour haut de page

Combien ça coûte ?

Pour une facilité de caisse, la banque se rémunère en percevant :

  • des frais de dossier liés à la mise en place, la modification ou à son renouvellement annuel,
  • des intérêts débiteurs liés à son montant et à sa durée,
  • une commission de plus fort découvert, une commission appliquée à la part non utilisée de la facilité de caisse et une commission de confirmation,
  • des frais de modification du montant accordé.

Retour haut de page

La modification ou résiliation d'une facilité de caisse

Pour mettre fin à une facilité de caisse, il vous suffit d'en informer votre conseiller bancaire et de rembourser votre éventuel débit en compte et les intérêts débiteurs dus.
Votre banque peut également décider de ne pas renouveler la facilité de caisse qu'elle vous a accordée ou y mettre fin de façon unilatérale.


A noter

En cas de désaccord avec la décision de votre banque, vous pouvez demander un rendez-vous avec votre chargé de clientèle (ou avec le directeur de votre agence). Si l'incompréhension demeure, vous pouvez saisir le médiateur du crédit (0 810 00 12 10 ou mediateurducredit.fr).

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Voir aussi

Mini-guides

Financer ma TPE : les crédits de trésorerie

Pour faire face au décalage entre les rentrées d'argent et les dépenses nécessaires à l'activité de votre entreprise, des solutions existent pour adapter votre trésorerie. Besoin ponctuel d'argent ou situation permanente liée à la nature de votre activité, ce guide vous aide à choisir le crédit de trésorerie adapté à votre situation.

Voir le mini-guide

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre