Les clés de la banque Entrepreneurs

Les clés de la banque Entrepreneurs, retour à l'accueil

Tenir à jour ses immobilisations

Les immobilisations sont des biens acquis par l'entreprise et servant directement à celle-ci, soit pour sa production, soit pour son exploitation.

Qu'est-ce-que les immobilisations ?

Les immobilisations sont inscrites à l'actif du bilan et s'amortissent. Elles peuvent être :

  • corporelles (immeubles...),
  • incorporelles (fonds de commerce...),
  • financières (cautionnements donnés...).

Retour haut de page

Comment prendre en compte ses immobilisations ?

Vous devez inscrire en tant qu'immobilisations, à l'actif du bilan, uniquement les biens nécessaires à votre entreprise, d'une valeur supérieure à 500 euros hors taxes.

Tous les ans, une partie du montant des immobilisations est déductible du compte de résultat, sous la forme d'amortissements afin de tenir compte de l'usure et/ou du vieillissement du bien. L'amortissement est souvent étalé sur la durée de vie moyenne du bien concerné, il est généralement linéaire (régulier et constant sur plusieurs années), parfois dégressif (plus d'amortissements passés les premières années de vie du bien).

Chaque immobilisation est inscrite au registre des immobilisations, avec sa date d'acquisition, sa valeur d'origine et sa description. Puis tous les ans, l'amortissement de l'année, puis le cumul des amortissements depuis que le bien a été acheté.

Enfin, la valeur nette comptable tient compte du prix d'acquisition et des amortissements effectués correspondant à ce bien, pour indiquer la valeur finale du bien.


A noter

Les biens d'une valeur inférieure à 500 euros sont à passer en charges, en une seule fois, dans le compte de résultat.

Retour haut de page

Comment comptabiliser une vente d'immobilisations ?

Au moment de vendre votre bien professionnel, vous allez constater une plus value, une moins value ou une opération nulle.

Prenez le prix d'acquisition du bien concerné et déduisez tous les amortissements passés : vous obtenez ainsi la "valeur nette comptable". Déduisez-la du prix de vente. Si le résultat est :

  • égal à zéro, le bien est totalement amorti, il n'y a pas de revente, pas de gain ni de perte,
  • positif, vous avez une plus value, vous constaterez alors un produit,
  • négatif, vous avez une moins value, vous constaterez alors une charge.

La plus value sera imposée au même taux d'imposition que vos bénéfices. La moins value viendra en diminution de votre bénéfice.

Pour comptabiliser cette opération de vente :

  • vous reportez la valeur nette comptable à la ligne "charges exceptionnelles" au compte de résultat,
  • vous reportez le prix de vente à la ligne "produits exceptionnels" au compte de résultat.

Enfin, vous inscrirez la vente du bien, son prix et sa date dans votre registre des immobilisations et la ligne d'immobilisation n'existera plus.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre