Les clés de la banque Entrepreneurs

Les clés de la banque Entrepreneurs, retour à l'accueil

La reprise d'une entreprise familiale

La reprise d'une entreprise familiale, consiste en la transmission de celle-ci au sein de la même cellule familiale. Ce type de cession présente de nombreux avantages, principalement la reprise en confiance d'une entreprise saine et parfois un prix de cession attractif. Cependant, il peut être nécessaire de bien fixer les conditions d'une telle reprise.

Les avantages d'une reprise familiale

Une reprise d'affaire familiale présente l'avantage de se passer en douceur et en pleine confiance.

De ce fait, le repreneur est souvent épaulé plusieurs mois ou années par le vendeur, lui-même membre de la famille.
Le vendeur lui présente les clients et fournisseurs qui eux-mêmes sont plus facilement mis en confiance lorsqu'ils apprennent que leur prochain interlocuteur sera un membre de la famille.
Le vendeur peut aussi particulièrement tenir à bien transmettre son savoir faire et le repreneur peut ainsi profiter pleinement de cette expérience accumulée.

D'autre part, le prix de cession tient compte des relations familiales et un crédit vendeur (crédit accordé sur une partie de la vente par le cédant au repreneur) est parfois mis en place puisque le vendeur lui-même est en confiance et connaît son affaire et le repreneur.

Enfin, le vendeur peut avoir à coeur de laisser une affaire particulièrement saine. De ce fait, il mettra à jour les créances avant la cession ou renouvellera du matériel ou des machines.

Retour haut de page

Les inconvénients d'une reprise familiale

Il s'agit principalement d'un inconvénient d'ordre psychologique puisque le repreneur est plutôt observé et ses résultats sont particulièrement suivis. La pression peut donc s'avérer désagréable.

De même, il peut être difficile de se séparer d'un employé, resté trop longtemps dans l'entreprise, et très attaché au vendeur, ou se séparer d'une machine devenue obsolète, mais à laquelle le vendeur tenait particulièrement.

Il peut être également difficile de s'imposer parmi le personnel, surtout si le vendeur est encore présent ou très proche des lieux. L'idéal est alors de montrer, une fois le prédécesseur parti, une rupture et donner une nouvelle dynamique à l'entreprise.

Enfin, la durée de passation des pouvoirs du vendeur au repreneur est à déterminer très clairement dans l'acte de cession. En effet, le vendeur pourrait vouloir prolonger la transmission et ainsi retarder l'arrivée effective du repreneur aux fonctions de gestion de l'entreprise.

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre