Les clés de la banque Entrepreneurs

Les clés de la banque Entrepreneurs, retour à l'accueil

Le manque de capitaux

Le manque de capitaux dans une entreprise en phase de démarrage peut se faire rapidement ressentir. Notamment si le plan de trésorerie prévu initialement n'est plus tenu, si la trésorerie devient négative ponctuellement avec une augmentation des frais bancaires. Il est nécessaire d'agir rapidement en conséquence.

Les principales causes d'un manque de capitaux

Il existe de très nombreuses causes à l'origine d'un manque de capitaux dans l'entreprise. Citons par exemple :

  • un manque de capitaux dès la constitution du projet (par exemple un financement non obtenu),
  • un prévisionnel de trésorerie trop optimiste,
  • un démarrage d'activité trop lent,
  • une croissance de l'activité trop lente ou trop rapide (avec des besoins de trésorerie mal évalués),
  • des stocks trop importants dès la création,
  • un défaut de paiement d'un client,
  • des délais de règlements aux fournisseurs trop courts,
  • des délais de paiement clients trop longs.

Retour haut de page

Les solutions au manque de capitaux

De même qu'il existe de nombreuses causes à un manque de capitaux, il existe pratiquement autant de solutions, à condition de les mettre en application dès l'apparition des premiers symptômes du manque de trésorerie, c'est à dire dès les premiers débits en compte non prévus au plan de financement.

Retour haut de page

L'apport personnel

L'apport personnel, lorsque c'est possible, est la solution la plus souple et la plus rapide pour combler un manque de trésorerie imprévu.

Il est d'ailleurs recommandé, que cet apport soit suffisant pour conserver une marge de sécurité et pallier d'éventuels imprévus dans la trésorerie de votre entreprise.

Cependant, si le niveau d'apport personnel dans sa création d'entreprise a été bien mesuré, ce remède n'est pas la seule solution.

Retour haut de page

Les crédits d'exploitation

La banque peut être sollicitée pour participer à ce besoin de trésorerie, à titre ponctuel.

Dans ce cas, il est important de bien comprendre les raisons de la défaillance du plan de trésorerie initial, et représenter un nouveau plan de trésorerie.

Les solutions bancaires pour participer à ce besoin de trésorerie seront adaptées à votre besoin, il peut s'agir :

  • d'une facilité de caisse, pour pallier un besoin de trésorerie ponctuel et passager,
  • d'un découvert autorisé, pour pallier une besoin de trésorerie permanent,
  • d'un crédit de campagne, c'est à dire un découvert autorisé et modulé dans le temps pour accompagner un cycle de production saisonnier (fabricant de jouets, location de skis,...),
  • de l'escompte, pour pallier des délais clients trop longs, s'ils règlent par effets de commerce,
  • de l'affacturage, pour faire refinancer l'ensemble du poste client devenu trop lourd,
  • la mobilisation de créances Loi Dailly, pour refinancer les créances clients.

Retour haut de page

Les financements bancaires

Si le plan de financement a trop privilégié l'apport personnel au détriment d'un prêt bancaire à la création d'entreprise, il n'est pas forcément trop tard pour solliciter auprès de sa banque une participation financière.

Surtout, si le manque de trésorerie provient d'un développement trop important qui engendre des coûts supplémentaires, qui n'étaient pas prévisibles au moment de la création.

Dans ce cas les solutions bancaires pour participer à ce financement sont nombreux, et seront adaptées à votre besoin; il peut d'agir :

  • d'un prêt bancaire classique moyen terme, destiné à financer un bien mobilier, un besoin en fonds de roulement,
  • d'un crédit bail, destiné à financer un véhicule,
  • etc ...

Retour haut de page

  • Envoyer la page à un ami
  • Mettre la page en favoris

Contact

Si vous cherchez d'autres informations...
Nous joindre